• Miloud Boukerche

     

     

    La culture algérienne : Miloud Boukerche

    Né en 1917 à Sidi-Bel Abbès dans le quartier de Sidi-Yacine, Miloud Boukerche est un des précurseurs de la peinture algérienne avec Ahmed Benslimane (1916-1951), Abdelhalim Hemche (1906-1978), Azzoua Mammeri (1886-1954) et Mohamed Zmirli (1919-1984).

     

     

    Il sera en effet l'un des premiers Algériens à découvrir la peinture dite de chevalet. Nous ne disposons que de peu d'éléments sur cet artiste, aucune biographie n'ayant été publiée sur lui comme sur ses contemporains précités, à l'exception de Zmirli qui a fait l'objet de deux ouvrages (édités par le Musée national des Beaux-Arts). On sait que Miloud Boukerche suivit une double scolarité à la medersa et à l'école française et que, très jeune, il montra de belles dispositions au dessin. Quelques années plus tard, il aurait exercé comme dessinateur dans une maison de soieries. Il se rend ensuite à Paris pour entrer à l'Ecole des beaux-arts. Selon un témoignage d'un membre de sa famille, ce départ aurait été fortuit.

    Il se serait rendu en France pour une compétition sportive et, lors de son séjour, ses talents artistiques auraient été remarqués par une personne qui l'incitera à étudier les arts. Elève studieux, avide de découvrir les grandes œuvres de la peinture européenne, il passe son temps dans les musées, s'exerçant à la copie. Il aurait reproduit entre autres au Musée du Louvre la toile de Jan Vermeer, Jeune femme au Turban. Durant ses études, il expose au Salon des artistes français et se signale comme un excellent portraitiste. Il rentre ensuite en Algérie où, influencé par Delacroix et Dinet notamment, il opte pour l'orientalisme, à l'instar de tous les premiers peintres algériens. A leur propos, le peintre Mohamed Khadda écrira : « Avec le recul historique, commode pour juger après coup, il faut convenir que les pionniers de la peinture algérienne (Boukerche, Hemche, Mammeri) ont été piégés - mais pouvait-il en être autrement ? - par la peinture coloniale qui était leur référence obligée. »

    La première exposition de Miloud Boukerche remonte à 1947 au Cercle franco-musulman d'Alger. Décédé en 1979 dans un terrible anonymat, il laisse une production qui n'a pas été cataloguée mais dont les ventes aux enchères, à ce jour encore, attestent de l'importance. Ses œuvres, bien cotées sur le marché de l'art, ont pris de la valeur avec la résurgence de la mode orientaliste chez les collectionneurs. Les titres des toiles indiquent bien la vision exotique de cet artiste : Berbère près de l'oasis, Jeune homme lutinant une Ouled Naïl, Elégante sur la terrasse en Algérie. De même, ils confirment le fait qu'il ait beaucoup peint également au Maroc : Idylle de l'Atlas, Jeune femme allaitant, sud marocain. D'ailleurs, en 2006 et 2007, d'importantes ventes aux enchères de quelques unes de ses œuvres ont eu lieu à Casablanca.

     

    Par Arts & Lettres

    Source :El Watan du 16 Octobre 2008.

    « Salut a Lazhar HakkarCheikh Mustapha Scandrani »
    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    4
    Boukerch
    Samedi 18 Juillet à 17:13
    Svp j'aimerais voir une copie du tableau un berbère près de l'oasis de Boukerch Miloud mon cousin
    3
    Samedi 29 Janvier 2011 à 21:40
    La dérive d'un sujet
    Pour rappel : Ce qu'il y'a d'encombrant dans la morale ,c'est que c'est toujours celle des autres ! Dixit Léo Ferré . Les marxistes et autres ...istes nous apprenaient que Dieu n'existait pas ,que c'est l'homme qui l'a crée en réponse à Hegel dans son concept du devenir dans l'Histoire ...Cela n'a pas empêché ces pseudo humanistes de massacrer des millions de soviétiques dans le respect du sacro-saint parti qui prêchait lui aussi le respect des uns et des autres .J'aurai aimé discuter des techniques picturales , du contexte créatif de Miloud Boukerche que de répondre à cet aspect provocateur de votre commentaire .Je fais appel à vos connaissances en la matière .Je vous en remercie d'avance .:)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Samedi 29 Janvier 2011 à 21:20
    Mix religion -philo et Art
    Bonjour Je respecte votre opinion ,alors respectez la mienne du moment que je peux m\'exprimer librement dans mon blog et non imposer mon point de vue dans celui des autres ! Miloud boukerche est un immense peintre ,certes ,l\'avez vous vu ? rencontré ? Désolé ,pas moi .Mais je sais qu\'il a existé ,ses oeuvres en témoignent . Mais que penser de tout cet univers fantastique ,de toutes ces traces d\'un immense artiste qui dépasse tous les autres ? Ne témoignent t\'elle pas d'un créateur ? Je ne rentre jamais dans les débats religieux par principe et je n embarquerai pas là dedans .Ni dans les a- priori que vous suggérez .Je vous remercie pour votre prêche -commentaire et vous souhaite encore plus du plaisir à partager l univers des arts ici ou ailleurs . Monsieur le directeur de conscience virtuel ,permettez moi de vous rappeler la fameuse citation de Léo Ferré : >.Salut !:)
    1
    Djamel
    Samedi 29 Janvier 2011 à 19:17
    Commencer par ...
    Dieu est grand, Dieu est misericordieux mais il est ou Dieu ? Vous l'avez vu. Pas moi. Desole. Commencons d'abord par aimer et respecter les etres humains avant d'adorer un virtuel inconnu. Pour revenir au sujet il faut saluer le grand talent de Miloud Boukerche, immense peintre algerien.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :