• Le FMI nie avoir reçu le prêt de 5 milliards de l'Algérie

    Le FMI nie avoir reçu le prêt de 5 milliards de l'Algérie : le PT veut des explications!

    Louisa Hanoune
      Louisa Hanoune

    Louisa Hanoune fulmine et interroge devant ce nouveau scandale. Où sont les 5 milliards que le gouvernement dit avoir prêter au FMI en 2012 ?

     

    Serait-ce un énième scandale qui éclate ? Louisa Hanoune, présidente du Parti des travailleurs, vient de jeter un pavé dans la mare. "Si les experts du FMI, qui avaient visité le parlement algérien il y a peu, nient avoir reçu un prêt de la part des autorités algériennes en 2012, qu’on nous explique alors où est passé cet argent ?", lançait-elle devant ses militants à l’ouverture hier, de son bureau politique. Avant de renchérir et de recommander "l’arrêt immédiat des tractations si la procédure n’avait pas encore abouti".

    Pour rappel, en 2012, le ministère des finances avait annoncé sur son site officiel, l’octroi, au FMI, d’un prêt de 5 milliards de dollars. "L’Algérie a décidé de participer à l'emprunt lancé par le Fonds monétaire international (FMI) avec un montant de 5 milliards de dollars", pouvait-on lire dans un communiqué commun du ministère des Finances et de la Banque d'Algérie.

    À l’époque Karim Djoudi, alors ministre des Finances, avait révélé que le FMI avait sollicité l’Algérie, car elle disposait d’un excédent financier confortable et qu’elle pouvait aider le Fond Monétaire Internationale à renflouer ses caisses et à faire face à la crise mondiale (*).

    Quatre ans plus tard, l’Algérie frappe aux portes de ce même créancier: la roue tourne, et nos têtes aussi !

    Hebib Khalil

    (*) Lire sur Liberté Algérie : L’Algérie prête 5 milliards de dollars au FMI

    « Ma cabane au CanadaMort d'un Juste :Fidel Castro . »
    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :