• La foule selon Wikipedia

     

    Attributs

    La foule partage avec le groupe l'idée de proximité géographique et de quantité de personnes, mais possède en plus les attributs suivants :

    • conscience collective : les pensées et actions de chaque membre d'une foule sont tous orientés vers le même but. C'est la caractéristique première d'une foule, en opposition à un groupe (ou masse humaine) où des motivations différentes circulent en son sein.
    • intelligence : le niveau global d'intelligence d'une foule est généralement inférieur à celui d'un seul de ses membres. Les réactions sont plus guidées par des émotions primaires (peur, colère, désir, joie) que des réflexions évoluées face aux évènements.

    Caractéristiques des éléments

    À partir du moment où il appartient à une foule, un individu pourra adopter les comportements suivants :

    • courage : de par son intégration à une masse de personne ayant les mêmes buts que lui, l'individu peut entreprendre certains actes dont il n'aurait pas eu le courage s'il avait été isolé
    • irresponsabilité : l'appartenance à une foule provoque une dissolution du sentiment de responsabilité de l'individu. Cela provient à la fois de l'anonymat apporté par la foule et du sentiment d'impunité dû au grand nombre.

    Modélisation

    Les réactions des foules présentent certains aspects prédictibles et même modélisables mathématiquement. La principale source d'étude est son mouvement à travers les endroits qu'elles traversent. Par exemple :

    • dispersion d'une large avenue à un ensemble de rues étroites,
    • passage par une entrée ou sortie de stade,
    • réaction face à un danger (violences de rue, réactions de forces de l'ordre, explosion...)

    Émotions d'une foule

    De par son absence de réflexion, une foule est guidée par les émotions primaires de l'être humain. Cependant, les réactions descendent rarement au niveau de l'instinct. Celui-ci servant à combler des besoins premiers (soif, faim, reproduction), les individus auront plus tendance à constituer des groupes (où l'intérêt de chacun subsiste) que des foules (où l'intérêt individuel est dilué et disparaît).

    On peut considérer trois grandes émotions de foules :

    Joie

    La foule manifeste de manière collective le bonheur de chacun de ses membres. Les mouvements ont tendance à être ordonnés, lents et sans but précis. Ses membres sont volontaires.

    Exemples :

    • victoires sportives
    • jour de fête
    • libération

    Peur

    Un groupe est confronté à un évènement dangereux et inattendu. Les motivations de plusieurs personnes se retrouvent alors identiques, fuir et se protéger, et ceux-ci forment une foule pris de peur panique. Les mouvements sont alors désordonnés, rapides et à l'opposé de la source du danger et peuvent provoquer des bousculades. Ses membres sont là contre leur gré.

    Exemples :

    • attentats
    • catastrophes naturelles
    • présence d'un groupe ennemi plus fort

    Colère

    Pour plusieurs raisons propres à chaque individu, le désir de détruire un même objectif crée une foule. Les mouvements sont orientés vers l'objet de la vindicte et sont très ordonnés. Chacun est là de son plein gré.

    Exemples :

    • présence d'un groupe ennemi plus faible
    • défaite sportive

    Il existe un quatrième levier d'action sur une foule : l'individu leader

    Contrôle d'une foule

    Par définition, une foule ne peut être dirigée ou contrôlée par le discours et la réflexion. Elle réagit à des stimuli simples émotionnels. Mais ces stimuli peuvent très bien avoir pour origine un individu isolé. Même s'il y a une apparence de discours construit et rationnel, un leader utilise en fait l'un des leviers suivants :

    • charisme : Étant donné sa personnalité agréable ou ses compétences particulières, les idées et ordres du leader sont naturellement acceptés par la foule.
    • autorité : La foule est persuadée (à tort ou à raison) que le leader possède un moyen de sanction/récompense sur elle. Elle va donc avoir une tendance à le suivre même contre son intérêt.
    • démagogie : Le leader exprime exactement ce que la foule ressent, montrant qu'il partage ses intérêts avec ceux de la foule. Celle-ci lui fait donc plutôt confiance dans le choix des buts et actions à entreprendre puisqu'elle pense que le leader sert les intérêts de la foule.
    • sapience : face aux questions qu'elle se pose et dont elle ne connait pas la réponse, la foule suit avec plaisir un individu qui est ou lui semble initié.

    Les motivations de ce leader peuvent être :

    • identiques à celles de la foule qu'il contrôle,
    • différentes mais compatibles,
    • incompatibles avec celles de la foule.

    Du rapport entre les motivations de l'individu et de la foule dépend souvent le levier utilisé.

    Les foules non physiques

    Les comportements de foule peuvent se retrouver dans des ensembles de personnes sans qu'elles soient physiquement groupées dans le même lieu. Ce peut être le cas des comportements de masse en matière politique, ou de certains comportements boursiers collectifs (voir finance comportementale).

    Foules artificielles

    Gustave Le Bon est d'accord avec Gabriel Tarde pour dire que la foule dite « artificielle » est plus créative que la foule naturelle, qui n'est autre qu'un rassemblement d'individus physiques à un endroit donné et sous le commandement d'un leader. La foule artificielle se distingue de la naturelle du fait qu'elle est organisée et disciplinée mais que ses membres ne sont pas forcément présents entre eux : tel est le cas de l'armée, comme foule « créative ».

    « Le luxe ,c'est quoi ?Splendeur de la grande mosquée d'Abou Dhabi »
    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :