• Israel Siphonne Les Eaux Du Nil

     Le problème existentiel majeur de l'entité coloniale juive sioniste c'est l'eau.

    Ses guerres de voisinage - Liban, Syrie... - vise à piller les ressources en eau. Sa collaboration avec l'Ethiopie a le même objectif : faire main basse sur les eaux du Nil au détriment de l'Egypte. Israël Siphonne Les Eaux Du Nil Dans une région qui manque cruellement d'eau. A terme le régime colonial juif sioniste ne peut espérer survivre qu'en s'emparant par la force des ressources naturelles en eau de ses voisins.

     


    Egypte, Ethiopie, la guerre du Nil annoncée ? par AlQarra

    Sa conquête et son occupation de la Cisjordanie visaient à s'emparer des nappes phréatiques situées dans cette région. Le pillage des ressources en eaux palestiniennes par Israël est bien documenté la répartition scandaleuse au profit des colons juifs sionistes aussi. Ses tentatives pour s'emparer des réserves d'eau du Sud Liban inclus sa guerre d'occupation du Sud Liban de 1982 à 2000 et sa nouvelle tentative en 2006 où son armée a été battue par la Résistance libanaise ne fait que confirmer son talon d'Achille : la menace d'une pénurie d'eau.

    Sa conquête et son occupation depuis 1967 du Golan syrien visent également à s'approprier les eaux du Jourdain à sa source inclus en soutenant des groupes terroristes Al Nusra/Al Qaeda qui combattent actuellement l'Armée Nationale Syrienne sur le Golan pour le compte d'Israël.

    Selon un officier autrichien qui faisait partie des 380 soldats autrichiens déployés au sein de l'UNDOF (United Nations Disengagement Observer Force) et qui viennent de quitter le Golan occupé victimes d'agression de ces terroristes Israël fournit depuis plusieurs mois déjà une aide importante à ces derniers. Selon les révélations qu'il a faites au journal palestinien al -Manar l'armée israélienne fournit une aide importante dans les domaines logistique, militaire (armement) et médical aux opposants armés dissimulés au sein de la population civile syrienne prise en otage dans certains villages du Golan.

    Lors d'une déclaration faite après être rentré en Autriche il a affirmé qu'il existait un QG conjoint entre les groupes terroristes armés et l'armée israélienne pour coordonner les opérations contre l' Armée Nationale Syrienne. Ce QG coordonne aussi l'évacuation des terroristes blessés vers l'hôpital militaire de campagne installé dans une colonie kiboutz et pour les cas les plus graves vers l'hôpital israélien de Safed.

    L'armée israélienne est en contact permanent avec ces groupes terroristes et facilite l'entrée clandestine via la zone tampon sur la ligne de cessez le feu de 1974 d'armes et de combattants venant de pays voisins (Irak, Jordanie). On comprend dés lors l'intérêt d'Israël de voir ces troupes de l'UNDOF quitter le Golan occupé ce qui lui laisserait le champ libre sans témoin pour une aide plus substantielle en armes américaines stockées sur son "territoire" inclus des armes anti chars et des missiles sol air et ce d'autant plus qu'Obama vient d'annoncer que les US vont ouvertement - ils le faisaient déjà clandestinement- armer l'ASL/Al Nusra/Al Qaeda.

    Le ministre de la défense israélienne Moshé Ay'alon était ces jours ci en visite au Pentagone nul doute pour discuter des livraisons d'armes américaines via le Golan occupé.

    Israël siphonne les eaux du Nil Selon le site libanais Al Akhbar qui dit reprendre des informations communiquées par des hauts responsables égyptiens, Israël s'est entendu avec le gouvernement éthiopien pour acheter des bons du trésor finançant la construction d'un barrage "Grand Renaissance Nil" sur le Nil Bleu lui permettant de mettre la main sur l'eau du Nil.


    SUR LA ROUTE DU NIL (1/4) par nounou16


    L'Egypte a commencé à défendre ses droits aux eaux du Nil en lançant des poursuites juridiques contre le projet de barrage éthiopien qui contrevient à l'Accord sur les Eaux du Nil de 1929 interdisant de changer les quotas de répartition des eaux du Nil des pays le bordant ou de construire un barrage sans l'accord des autres pays.

    Un comité national egyptien a été formé pour suivre cette affaire qui pourrait dégénérer l'Egypte ayant proféré des menaces à peine voilées de recours à la force contre l'Ethiopie si ce dernier ne suspendait pas la construction de ce barrage.

    Il y a 8 mois le gouvernement éthiopien a émis des bons du trésor pour financer la construction de ce barrage "Grand Renaissance Nil". Une grande partie de ces bons du trésor ont été achetés via l'ambassade d'Ethiopie en Israël par des parties israéliennes. Par ce biais et en étant inclus comme pays faisant partie de la région Méditerranée Corne de l'Afrique Israël pourrait prétendre avoir des droits sur les eaux du Nil surtout si la Convention UN sur les Eaux dans cette région était signée et ratifiée.

    Cette Convention est un " accord cadre global donnant aux pays de la région le droit de partager les ressources en eau et de redistribuer les quotas " annulant de fait l'Accord de 1929 ce que cherche à obtenir Israël. Israël a des installations militaires à l'extrémité de la Mer Rouge incluse une base dans l'archipel érythréenne de Dahlak qu'Israël a acquis lorsque l'Erythrée faisait partie de l'Ethiopie.

    L'Erythrée a également autorisé Israël à installer une station d'espionnage du Mossad dans les montagnes des îles Hanish en bordure du Soudan.

    Israël a offert son expertise en matière de gestion d'eau et d'agriculture dans certains pays africains tels l'Ethiopie, la Zambie, le Zimbabwe, Malawi, Botswana, et le Mozambique. De nombreux "experts" israéliens y sont présents.

    Israël est aussi à l'origine de la partition du Soudan ses experts militaires ayant soutenu en les armant et en les entraînant les rebelles pour s'emparer des ressources pétrolières du Sud Soudan.

    Ses agents d'influence aux US et en Europe ont été trés actifs dans la campagne fabriquée pour accuser le gouvernement soudanais de génocide au Darfour.

    A la fin des années 90 des discussions directes ont eu lieu entre Israël et l'Ethiopie débouchant sur une offre faite à l'Egypte de voir son quota d'eaux du Nil augmenté en échange l'Egypte devait s'engager à en vendre une partie à Israël. L'Egypte de Moubarak a refusé.


    Les chûtes du Nil, depuis le barrage! un petit... par claude-mawas

    L'Egypte et le Soudan qui ont des intérêts communs concernant les eaux du Nil ne sont pas arrivés à se mettre d'accord pour organiser un front commun face à Israël qui a profité de la séparation du Soudan en deux entités Nord et Sud pour signer un accord avec le Sud pour mettre la main sur les eaux du Nil.

    En Egypte des tensions sont apparues récemment entre les Frères Musulmans au pouvoir et l'armée sur ce dossier trés épineux des eaux du Nil forçant le président égyptien Pharaon Morsi à émettre des menaces à peine voilées d'avoir recours à la force si l'Ethiopie ne suspendait pas sa construction du barrage " Grand Renaissance Nil".

    La politique juive sioniste a toujours été d'étendre son influence bien au delà de son territoire que les responsables juifs sionistes ont bien pris soin de ne pas délimiter par des frontières leur laissant ainsi toute possibilité d'annexer par la force ou la corruption tout ce qui est considéré comme faisant partie de ses intérêts vitaux dont l'eau.

    Sa tentative de main mise à des milliers de kilomètres des eaux du Nil rentre dans ce projet global de "Grand Israël". du Nil à l'Euphrate.* *

    Ceux parmi les Juifs sionistes extrémistes qui n'ont de cesse de concrétiser le mythe ethno religieux du "Grand Israël" s'appuie sur la légende juive compilée dans la Bible juive qui contient deux passages sur la domination judéo sioniste du Moyen-Orient.

    En décrivant l'alliance de D. avec Abraham, la Genèse 15:18 écrit: «A ta descendance je donnerai ce pays à partir du fleuve d'Egypte jusqu'au grand fleuve, le fleuve Euphrate. » Ensuite Moïse annonce aux Juifs dans le Deutéronome 11:24, que «tout endroit où vous poserez la plante de vos pieds sera vôtre. Vos frontières iront à partir du désert jusqu'au Liban et du fleuve, le fleuve Euphrate, à la mer de l'Ouest. »

    Depuis "sa création" Israël n'a de cesse de concrétiser ces prophéties et cette mythologie qu'il tente d'imposer au reste du monde en multipliant directement ou indirectement les bains de sang.

    Dimanche 16 Juin 2013

    Mireille Delamarre

    Source :http://www.planetenonviolence.org/Israel-Siphonne-Les-Eaux-Du-Nil_a3124.html

    « Montreal rue Saint DenisGazoduc israel turquie »
    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :