• Importer Chinois

    Conseils pour acheter en Chine

    Tout le monde pense que la Chine est le paradis pour acheter des produits. Je comparerais plutôt cela à l’enfer. Bien sur c’est l’atelier du monde, la foire de canton le supermarché du monde, mais c’est un parcours bourré d’embuches, d’arnaques, accumulation de faux frais. Bien sur le papier,acheter en Chine c’est très rentable mais un grand nombre de sociétés rencontrent de gros problèmes et tombent dans de nombreux pièges.

    Le piège du prix

    Tout le monde le sait, les prix des fournisseurs chinois sont inférieurs aux fournisseurs occidentaux. Mais attention, il faut comparer ce qui est comparable, c’est à dire à produits égaux. Pour comparer des prix, il faut s’assurer que le produit présente toutes les exigences de qualité. 

    Ensuite, sur ce prix il faut ajouter tous les faux frais : assurance, frais bancaires internationaux, les frais de transports, les frais de douanes, risque de dégradation des produits…  Alors pour bien évaluer ces faux frais il suffit de tous les lister et de les ajouter aux couts totales des produits.

    Il faut compter +15% en frais logique, plus des taxes douanières pouvant aller jusqu’à 25% de la valeur de la marchandise…auxquelles peuvent s’ajouter des frais si on fait appelle à des prestataires de services,  services bancaires, juridiques, un conseiller importateur, une entreprise de sourcing, ou de contrôle qualité…

    voir d’ailleurs conseil pour faire du sourcing en Chine

    En plus, il faut également penser en terme de ressources. Vos employées seront occupés à gérer les problèmes, surtout au début.

    Mais si après tout ces frais, les couts sont inférieurs aux couts actuels, alors le jeu en vaut surement la chandelle.

    .

    Les pièges du transport

    Un fournisseur chinois en règle général souhaitera traiter en FOB (Free On Bord), car cela lui permettra de bénéficier d’un abattement sur la taxe d’export. FOB signifie qu’ils s’engage à vous livrer les marchandises au port d’embarcation, vous devrez ensuite couvrir tous les frais et les responsabilités du port en Chine, jusqu’en France.

    Cela couvre plusieurs frais que leur peut trouver dans une cotation d’un forwarder, ou d’un prestataire logistique.

    1-Frais de chargement

    2-Cout du fret maritime. Cela reste le plus gros des frais, qui sera facture en tonnage ou en volume.

    3- Cout de l’assurance, un pourcentage de la valeur du cargo.

    4- Frais de débarquement

    5- frais de douanes

    6- livraison jusqu’à votre adresse.

    7-plus des frais de traitements.

     

    Le piège de la qualité

    Pour moi, c’est un problème majeur. Il y a plusieurs problèmes récurrents.

    Tout d’abord, les contrefaçons en Chine il faut s’en méfier. Un grand nombre de produits sont des produits contrefaits et même si ils ressemblent parfaitement aux originaux, ils présentent souvent une anomalie. Pour éviter ces problèmes, il faut faire des tests, demander des échantillons, si possible sortis d’usine. Après inspection on retrouve facilement les anomalies et cela évite grandement de se faire avoir.

    .

    Les produits hors normes : la Chine regorge de produits considérés comme  illégaux par les pays occidentaux. Pour éviter ces problèmes, il est judicieux de vérifier les codes douaniers des produits, d’effectuer des tests et d’éviter d’acheter le moins cher possible. Car si on presse le fournisseur chinois, il acceptera des couts extrêmement bas et naturellement il baissera la qualité. Mais ce sera une mauvaise opération pour vous.

     

    Enfin, il existe une caractéristique chinoise classique. Au début, les produits sont de bonne qualité et au fil du temps, les sous traitants baissent le niveau de qualité pour augmenter leur marge. Alors régulièrement il faut faire ce que j’appellerais une piqure de rappel, sans cesse maintenir la pression. Il faut que votre interlocuteur comprenne que vous le contrôler.

    .

    Les erreurs de communication

    La Chine est le pays des erreurs de communication en Chine voulus ou non voulus. L’idéal étant de parler chinois, mais bon c’est beaucoup moins utile si on achète, les entreprises chinoises auront un interlocuteur qui en général parle bien anglais.

    Mais même en parlant bien anglais, les erreurs de communication sont multiples. Premièrement, les chinois n’avouent jamais qu’ils non pas compris et un « Oui Oui » ne veut pas forcement dire qu’ils ont compris. Pour s’assurer qu’ils ont compris, il faut demander à votre interlocuteur de vous donner un Feed back, de répéter ce que vous avez dit. Cette procédure peut vous sembler assez lourdes mais croyez moi, c’est très efficace.

    Et les Arnaques!

    On peut trouver plusieurs types d’arnaques, en Chine.

    Tout d’abord, une société fictive qui souhaitent encaisser le premier virement. Il est assez facile de les détecter car, il faut visiter l’usine avant d’acheter pour être sur qu’elle existe.

    Si on ne souhaite pas se rendre sur place, on peut se faire représenter par une entreprise de qualité ou de sourcing. Sinon, on peut toujours vérifier que le compte en banque correspond bien à une société enregistrée au ministre du commerce chinois.

    Il y a un certain nombre de sociétés en Chine qui se font passer pour un fabricant mais qui en réalité ne sont que des revendeurs. On peut remarquer dans leurs site Internet en général très bien fait, une trop grande panoplie de produits. Ces entreprises ne pourront pas vous fournir des certificats d’authenticité sur les produits, seulement délivrés par le ministère du commerce chinois aux producteurs.

    Les sociétés qui n’ont pas l’autorisation d’exporter. Un grand nombre d’entreprises chinoises n’ont pas le droit d’exporter en Europe et vous poseront des problèmes au moment du passage en douane. Il est donc important de vérifier si les certificats que vos fournisseurs vous présentent ne sont pas falsifiés.

    Pour moi, pour la grande majorité des produits l’achat en Chine est un plus certain, et donne un avantage concurrentiel à votre entreprise. Si vous trouvez un bon fournisseurs, faites attention à bien le traiter avec respect pour éviter qu’il ne travaille pour vos concurrents.

    Conclusion pour importer et acheter sur le marché chinois la prudence est de rigueur, on y réalise souvent de belles affaires…et de beaux clash. Pour une petite société, il serait judicieux, au moins pour le début, de faire appel aux services de spécialistes de la Chine, outsourcing, importateurs, contrôle qualité…ces sociétés vous montrerons les bonnes méthodes à adopter pour réaliser vos opérations d’import.

    Olivier VEROT

    Marketing Chine

    Note perso :Pour que le consommateur final paie le moins possible les victimes d'arnaques à travers les produits importés !Cet article n'est pas pour encourager la "maffia des importateurs" propre à décourager l'émergence d'une hypothétique industrie Algérienne décimée par les restructurations -alibi qui ont préparé son morcellement ,ensuite sa vente à une classe d'affairistes en tous genres qui n'a aucune stratégie si ce n'est celle du pillage à grande échelle avec pour corollaire la paupérisation de la population .Qu'il y'ait des importateurs honnetes ,avisés ,stratèges (dans le bon sens) ,réalistes est de bonne guerre et meme utile pour le pays et pour leurs poches .Mais que cet état de fait condamné a etre temporaire (qui dure encore) essaie d'imposer sa loi par la corruption ... Cela ne peut mener qu'a la ruine et les mouvements d'instabilité qui feront éloigner en premier lieu les investisseurs étrangers quelque soit le volontarisme des dirigeants .

    « L'EXPERIENCE DU DIVINLa veuve en Algérie »
    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :