• Edward Hopper ,L'individu et les autres

    Edward Hopper (22 juillet 1882 - 15 mai 1967) C'est un peintre réaliste et graveur américain, qui exerça essentiellement son art à New York, où il avait son atelier. Il est considéré comme l’un des représentants du naturalisme ou de la scène américaine, parce qu’il peignait la vie quotidienne des classes moyennes. Au début de sa carrière, il représenta des scènes parisiennes avant de se consacrer aux paysages américains et de devenir un témoin attentif des mutations sociales aux États-Unis. Il produisit beaucoup d’huiles sur toile, mais travailla également sur des affiches, des gravures en eau-forte et des aquarelles. Une grande partie de l’œuvre de Hopper exprime la nostalgie d’une Amérique passée, ainsi que le conflit entre nature et monde moderne. Ses personnages sont le plus souvent esseulés et mélancoliques.

    Source :http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Hopper/p>

    Introduction

    Hopper relie l'acte de peindre au souvenir. Pour lui, c'est une métamorphose de la mémoire picturale liée à l'imagination, aux perceptions intimes de l'individu, à la destruction de la perception du souvenir et de la sensation immédiate de la vision, par leur transformation en tableau. C'est à partir de ces considérations que se fondent le caractères propres de sa peinture.

    Il critique ouvertement la peinture de son époque par le fait qu'elle n'abandonne pas totalement l'idée originelle. L'invention intellectuelle seule, comme la peinture abstraite, ne suffit pas à rendre l'intimité imginative des oeuvres telles que les siennes.

     

    Mais cet argument ne peut être longtemps maintenu, tout comme ces peintres de l'abstrait qui laissent apparaître dans leurs toiles des ruptures qui appellent le spectateur à leur dépassement et à des lectures répétées, les tableaux de Hopper acquièrent avec la distance et le temps une ouverture qui expose à différentes interprétations.

    Le raffinement des toiles tardives de Hopper réside dans le fait que construction et simple représentation sont reliées l'une à l'autre sans intermédière.


    1) Cap Cod Evening, 1939


    Huile sur toile, 76,8 x 101,6 cm. Washington National gallery Art, Collection John Hay Whitney


    Ce tableau inspirera en partie "Four Lane Road". Il fait partie de la série des toiles de Hopper qui montre une opposition dominante entre les scènes humaines et l'espace environnant. Ici, la tension et le silence entre l'homme et la femme ne se faisant pas face, aux airs désespérés, sont soulignés par l'endroit perdue de toute cilivisation. La maison est le seul vestige de celle-ci, elle semble la proie de la nature qui l'entoure et qu iguère son heure. 
    La concentration de la structure du tableau et des couleurs renvoie la toile dans le voisinage des tableaux symboliques. Elle ne se laisse pas immédiatement décrypter, mais tout comme dse représentations thématiques analogues de Hopper, elle renvoie à des epériences biographiques.


    Vers le haut de la page
     cliquer sur le médaillon pour voir l"article complet sur le site source .Merci .

     

     

    2) Nighthawks, 1942
    Huile sur toile, 76,2 x 144 cm. Chicago, The Art Insitute of chocago, Collection Amis de l'art Américain

    La scène urbaine de Nighthawks se laisse rattacher à une projection picturale antérieure, témoignant de l'ouverture tardive de Hopper. C'est son seul tableau qui montre une vitre courbe et transparente: l'espace du bar entoure les personnages comme un récipient hermétiquement clos.
    La nuit sur la ville n'est éclairée que par la lumière dans le bar, de façon oblique, conférant à la structure une dynamique suggestive. Hopper signale alors qu'il a peint inconsciemment "la solitude d'une grande ville" mais il insiste bien sur le caractère accessoire de la toile.
    Le couple s'inscrit dans le désert urbain et la solitude d'un troisième client du bar et c'est sur cela que repose l'effet psychologique: le tableau et sutout une surface de projection de nos différents phantasmes.  




     

     

    « Les pires endroits pour etre un blogueur Le Hangar numérise la mémoire collective libanaise »
    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :