• Deux hommes dans la ville

    j'ai eu le privilège de présenter José Giovanni au Centre culturel francais d'Alger ,il y'a presque trente ans si ce n'est plus .J'étais un jeune animateur de ciné-club et avec mon ami Chouli (Salut mon frère) je devais animer la soirée autour de son film "Girolata" que j'avais traité de film "carte postale" sur la Corse .Les prises de vues étaient superbes et l'histoire tournait autour d'une vendetta dont la cause était la mort d'un chien ! Monsieur Giovanni m'avait répondu qu'il ne possédait meme pas le certificat d'études , mais que malgré la validité de ma remarque ;il fallait bien qu'il défende son bébé (film) .Nous discutames en public de sa venue au cinéma grace à un scénario qu'il avait écrit :"le trou" à l'age de quarante ,de plus en chomage permanent .Faut avouer qu'il avait eu une enfance terrible à l'orphelinat ... J'ai gardé beaucoup de respect pour ce genre de personne qui ne s'avoue jamais vaincu .Démarrer dans le cinéma à 40 ans sans rien savoir du métier et devenir en quelques années un réalisateur de films à succès : faut le faire !

    note "technique" :si vous essayez d'agrandir l'image vous vous retrouvez sur le site chinois avec une image un peu plus vieille . Bon visionnement avec ces 2 monstres du cinéma  !:)

    « Communauté Judéo-marocaineSamy Djoudad , »
    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :