• Demagh Mohamed , Sculpteur insoumis .

    Napalm .Mohamed Debagh.

    Durant la guerre de libération nationale Mohamed Demagh survit à un bombardement de l'aviation française lorsqu'il est au maquis dans les Aurès sous le commandement de Mohamed Boudiaf (Pere de la revolution Algerienne) où 35 de ses compagnons périssent. Il avait refusé de participer à la guerre d'Indochine.

    Mohamed Demagh débute dans la vie artistique dès 1966. Il a organisé et a présenté plusieurs expositions collectives et personnelles en Algérie (1972, 1974, 1983, 1992) et à l'étranger. Il a notamment réalisé deux sculptures (L'étonnement et La mère et l'enfant) pour le Festival panafricain d'Alger en 1969.

    Après les attentats du 11 septembre, Mohamed Demagh en hommage aux victimes, a créé une œuvre à partir de débris de bombes qui datent de la Guerre d'Algérie.[1]

    Une rétrospective de sa vie d'artiste a été faite par la télévision algérienne pendant les années 1980.

    Mohamed Demagh fut un ami de Kateb Yacine.

    L'œuvre

    L'une de ses sculptures les plus célèbres porte le titre de Napalm.

    Jugement

    « Dans son atelier de Batna, Mohammed Demagh maintient le bois en éveil. Il le moule pour libérer l'élan qui sommeille sous la gangue pesante de l'écorce. Bois abattu auquel le sculpteur infuse une nouvelle vie, communique une autre dynamique pour le lancer à la conquête de nouvelles formes et de nouvelles significations. La sculpture de Mohammed Demagh est à la fois une sculpture charnière et une sculpture-témoin. De la gravure populaire sur bois, elle a gardé la spontanéité et l'état quelque peu brut; des conquêtes plastiques actuelles elle a adopté la liberté des formes et l'audace des expressions. Le corps de l'objet sculpté devient un champ de cris et de signes où chaque observateur peut loger ses propres visions et sa propre lecture. »

    Tahar Djaout (1980)

    Source :Wikipedia .

    Note perso : Je l ai connu au resto '' Chez Bernard '' ,a l epoque . Un homme d une simplicite biblique . Avec nos amis communs ;on avait bien rigole ensemble . J espere le revoir un jour ,inch 'allah .
    « Rue Saint Hubert ,MontrealLe tatouage Bios/Disque dur, la Menace fantome. »
    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :