• Coup d'oeil sur l'Equateur

     

    Histoire 

    Article détaillé : Histoire de l'Équateur.Ruines inca de Ingapirca, près de Cuenca.

    L'Équateur fut nommé ainsi en Europe, à la suite d'une mission scientifique dirigée par Louis GodinCharles Marie de La Condamine etPierre Bouguer au 18e siècle.

    Après avoir été dominé dans un premier temps par les Incas puis par les Espagnols, l'Équateur prit son indépendance le 24 mai 1822, au sein de laGrande Colombie, puis en 1830 séparément.

    Depuis lors, l'histoire du pays est troublée par des périodes d'instabilité politique avec l'instauration régulière de dictatures militaires : 55 dirigeants se sont succédé depuis 1900.

    Les conflits frontaliers entre le Pérou et l'Équateur débutèrent à partir des années 1830. Quatre guerres éclatérent entre ces pays entre 1858 et 1995, guerre de 1858-1860 ; guerre de 1941-1942; la guerre du Paquisha en 1981 et la guerre du Cenepa en 1995.

    En 1990, les indigènes manifestèrent pacifiquement pour la reconnaissance de leurs droits, bloquant le pays en s'asseyant par terre. Le président Borja dut accorder à la confédération des Shuars la propriété de 11 000 km² de territoire en Amazonie, même si au même moment des escarmouches étaient lancées contre les chefs indiens. Enfin en 2000, à la suite de la dollarisation de l'économie, la population manifesta, bientôt suivie par l'armée, au point de renverser le président Jamil Mahuad.

     

    Démographie 

    Article détaillé : Démographie de l'Équateur.Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.

    La population équatorienne est divisée en quatre groupes ethniques. Les métis sont de loin ceux qui ont le plus de poids démographique parmi toutes les ethnies équatoriennes, et constituent plus de 65 % de la population actuelle. Les Amérindiens sont la deuxième ethnie avec une représentation démographique aux alentours de 25 %. Les Européens et créoles, les descendants directs des colonisateurs espagnols, représentent 7 % de la population. La minorité ayant la plus faible représentation sont les afro-équatoriens (les Mulatos et les Zambos) qui sont 3 %. D'autres groupes ethniques sont aussi représentés en Équateur. Des Chinois venus dans le pays au xixe siècle participer à la construction des deux voies ferrées reliant Quito à Guayaquil d'une part et Quito à San Lorenzo via Ibarra d'autre part. Aujourd'hui beaucoup de leurs descendants ont ouvert des restaurants chinois appelés Chifas ou des épiceries. À Guayaquil, nombre de commerçants sont d'origine coréenne ou libanaise. Trois fils de cette communauté libanaise ont d'ailleurs accédé à des fonctions politiques importantes : Abdala Bucaram Ortiz dit el Loco, ancien maire de Guayaquil et président de la République en 1996, Jamil Mahuad, ancien maire de Quito et président de la République de 1998 à 2000, Alberto Dahik Garzozzi, ancien vice-président de Sixto Duran Ballen de 1992 à 1995.

    L'Équateur compte aussi des petites communautés japonaises, allemandes, suisses allemandes, françaises et italiennes. La population équatorienne est actuellement d'un peu plus de 13 millions d'habitants. Elle est par ailleurs très jeune puisque l'âge moyen est de 22,5 ans alors que l'espérance de vie est de 71 ans.

    Source :Wikipédia

    « Trip en EquateurUn joueur fantastique »
    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :