• 64 millions d'appartements vides

    Vue du ciel : Villes fantômes chinoises aux 64 millions d'appartements vides.

    Déc 20th 2010

    ville-fantome1

    Ne vous y trompez pas, malgré les lumières qui scintillent sur ce district de  Zhengzhou(entête) celui-ci est désespérément vide. Cette cité, qui pourrait servir de décors pour un film post apocalyptique, est une des villes ou districts inhabitées, représentant pour chacun, des millions de logements vides. Google Earth nous permet d'apercevoir la dimension pharaonique de ces ensembles, issus de placements à long terme d'investisseurs chinois, faute de mieux.

    Une enquête des médias et des autorités de Pékin et de Shanghai, a mis en évidence le taux de logement vacant, nouvellement construit. Ces statistiques récentes montrent qu'il y a environ 64 millions d'appartements et maisons qui sont restées vides durant les six derniers mois. Dans l'hypothèse où chaque appartement pourrait servir de résidence à une famille chinoise typique de trois personnes (parents et un enfant), les logements vacants pourraient accueillir 200 millions de personnes, ce qui représente plus de 15 % des 1,3 milliard d'habitants du pays.

    À quoi cela est-ce dû ? Il faut d'abord comprendre que pour les Chinois, une maison n'en est pas une tant que vous ne la possédez pas, par conséquent, le rendement locatif est relativement faible. Ces propriétés sont considérées comme des investissements à long terme, même si les locataires ne sont pas disponibles. Ils ont placé leur argent dans l'immobilier, car il y a une pénurie d'options de placement qui ne sont pas disponibles à la plupart des Chinois, le marché boursier est sous pression et les intérêts bancaires ne couvrent pas l'inflation. Ces investisseurs placent donc leur argent dans de nouveaux appartements, dans lesquelles ils ne comptent pas vivre et qui, de plus, ont des prix exorbitants, restant inaccessibles à la majorité de la population. Si vous multipliez se comportement en rapport à l'immense population chinoise, cela donne naissance à des villes fantômes.

    quelques exemples :

    Le nouveau District de  Zhengzhou, la plus grande ville fantôme :

     zhengzhou-nouveau-district 

    19 milliards de dollars investit dans des maison bien alignées :Les nouveaux bâtiments publique vides : Des barres d'immeubles et des rues vides :zhengzhou-nouveau-district4

     Ordos: l'une des villes fantômes les plus célèbres. Selon Wikipédia : Ordos reçu de très forts investissements de la part du gouvernement chinois et une toute nouvelle ville fut construite à 30 kilomètres du vieil Ordos. Cependant, la nouvelle ville reste principalement vide, les prix étant trop chers pour que la population locale puisse s'y installer. Un musée moderne vide de visiteurs et d'œuvres :ordos-musée


    Source

    http://www.gurumed.org/

    Note perso : je pense qu'il existe des cités vides à Alger .J'avoue que je n'ai pas vérifié ce fait ,mais je crois que la problématique est totalement différente que celle des chinois ! Tant que le résultat est le meme ,il faudrait procéder à une analyse systémique pour "cadrer l'origine du problème de la "penurie "de logements dans un pays qui accuse un déficit de 3 millions de logements ,selon l'ordre des architectes algériens !

    « AzzefouneLa Mecque me manque ! »
    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :